Comité départemental de la Drôme

Stage Equipe Alpi : Course d'Arêtes PDF Imprimer Envoyer

 

 

Nous nous sommes donc retrouvés à Die le samedi matin, cependant l'équipe était un peu réduite ( cause : le bac) . Manquait Donc à l'appel les Rony et Joris. En revanche nous avons accueilli un nouveau ; Louis.

Une fois rassemblé et les courses faites nous sommes partis en direction de Chichiliane petit village du Triève au pied du mythique Mont Aiguille pour en réaliser justement l'ascension. Pour ma part le fait de grimper là haut m'a toujours fait rêver et j'ai donc d'autant plus apprécier le choix de la destination. Après une approche d'une heure nous sommes arrivés au pied du géant. Ses falaises sont impressionantes surtout à cause du nombre de tours  et de piliers qu'elles possèdent. Là nous nous sommes divisés en deux groupes le premier passant par la voie normal et le second par un itinéraire plus grimpant, la Tour des Gémeaux. Ces itinéraires nous ont permi de bien revoir les relais et de réutiliser toute la quincaillerie habituelle. Arrivé au sommet, le spectacle était à la hauteur des espérances : une vue à 360 degrés avec : la Meije,les Bans, l'Obiou et le Grand Ferrand. Pour la descente nous avons vu pleins de techniques relatives à l'encordement en mouvement qui vont à coup sur nous être très utiles pour la suite.

Nous avons passé la nuit à la belle. Après cette bonne nuit un peu ventée nous avons repris la route en direction des Arêtes du Gerbier.
L'approche jusqu'à l'attaque fut assez longue mais la vue panoramique sur les Alpes et notamment le Mont Blanc ;) nous a fait oublié les mollets qui tiraient.
On a eu un peu peur de prendre un but à cause du vent qui forcissait sensiblement mais finalement tout c'est bien passé, cette course d'arête, grande chevauchée entre Alpage du Vercors et pentes enneigées des Alpes fut un éblouissement permanent qui aurait plut encore une fois à ce bon vieux Gaston. On
a vraiment mis l'accent sur l'assurage en mouvement, l'assurage d'une personne moins à l'aise sur ce type de terrain. On a donc appris de nombreuses connaissances super utiles.
Après un tabbaz dans un pierrier dolomitique nous sommes arrivés au camion fatigués mais tous heureux ... je crois.
Alors merci Guigui, Colas et Maryse et à cet été pour le stage XXL!!

Mathieu