Comité départemental de la Drôme

Equipe Jeunes Alpinistes : Ski de Randonnée PDF Imprimer Envoyer

 

Compte rendu du stage ski de rando de notre équipe Jeunes Alpinistes :


" Aujourd'hui départ aux aurores de Die direction le Queyras pour un week end de ski de rando étant donné que les conditions de glace ne sont pas au rendez vous. Nous sommes tous un peu embrumés mais la bonne ambiance nous charge vite les batteries et nous arrivons à Saint Véran impatient de chausser les skis. Aujourd'hui direction le sommet des Marcelettes à presque 3000 après un passage en forêt la montagne s'ouvre à nous et nous commençons à apercevoir nôtre sommet qui découpe le ciel de son arête sommitale. Après avoir remonté la combe nous entamons l'arête à pied car les conditions pour la skier en descente ne sont pas très bonnes. Après une petite heure d'effort nous arrivons au sommet, le temps est superbe et toutes les alpes du sud s'offrent à nous. Pour sûr cette vu aurait inspiré la prose de nôtre bon vieux Gaston mais il est temps de redescendre et de chausser les ski en attachant cette fois ci l'arrière. Après une descente en super condition nous nous arrêtons pour faire des coupes de neige et observer ce qu'il se passe la dessous, ce qui nous a permis de comprendre le mécanisme de déclenchement d'une avalanche et les facteurs qui entraînent l'instabilité du manteau neigeux. Puis après cette superbe journée, une croziflette (géante) avalée et un monopoly nous nous couchons en rêvant aux virages et aux conversions du lendemain.

Départ le lendemain en temps et en heure, avec en tête le pic du Rouchon et la pointe des sagnes longues. Au programme, 1400 mètres de dénivelée, répartis sur en deux montées séparées d'une descente des plus croûtées (une « ripette » est si vite arrivée sur ce genre de terrain...) et d'un bon pic-nique. Nous nous lançons donc à l’assaut du col de Longet sur une neige encore un peu dure mais prometteuse. Les péripéties de la descente qui suivit cette ascension furent palpitantes mais nous nous abstiendrons d'en exposer les détails, par pudeur et respect pour les sujets de celles- ci. La suite de la rando devait nous mener à 3030m, finissant sur une arrête et c'est avec un réel plaisir que nous les atteindrons (ou presque) avec le sourire fatigué du vainqueur. La descente est encore meilleur que la veille, neige de rêve, pente parfaite, grand soleil. Arrivé au bas de la pente, guillaume et JB cachent trois DVA sous la neige, et nous font simuler une recherche en avalanche. Après quelques minutes de recherche, les DVA déneigées, nous débriefons un long moment sur la meilleur conduite à tenir dans les différentes situations possible afin d'être au maximum de notre efficacité. C'est principalement sur l'organisation de la recherche que guillaume met l'accent, nous expliquant qu’aujourd’hui le matériel (DVA numériques) permet de faciliter la recherche. Nous finissons la journée avec quelques pas de skating pour revenir jusqu'au bus.
En tout, ce stage aura été d'une richesse peu commune. Les sommets du Queyras, le groupe et la bonne humeur ne nous aurons décidément pas déçue, bien au contraire.

Un grand Merci à Guillaume et J.B. pour leur conseils techniques, leurs présence et pour la formation bien complète qu'ils nous ont transmise, un grand Merci à la fédé et à tous les acteurs, sans lesquels tout ça ne serait pas possible."

Mathieu et Camille